Midi libre: Uzès /Fouilles de la gendarmerie : une exceptionnelle mosaïque romaine découverte

 

Midi Libre, 15.03.2017

Uzès /Fouilles de la gendarmerie : une exceptionnelle mosaïque romaine découverteLa découverte commentée par Philippe Cayn de la mosaïque romaine. http://www.midilibre.fr/2017/03/15/uzes-fouilles-de-la-gendarmerie-une-exceptionnelle-mosaique-romaine,1479521.php#

 

Elle a été dévoilée aux élus de la région et sera présentée au public les 1er et 2 avril.

Mardi 14 mars au matin, le chantier des fouilles archéologiques conduites par l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) sur le site de l'ancienne gendarmerie a été ouvert aux élus locaux. Objectif : faire le point sur la situation et montrer, comme la population le demande, qu'il n'y a rien à cacher.

Kamel Chibli, vice-président de la région Occitanie - Pyrénées-Méditerranée, avec à ses côtés le conseiller régional Fabrice Verdier, a fait le point de la situation : "La Région investit 12 M€ pour la construction d'environ 235 lits, d'une restauration (850 convives) et d'une salle d'activités, commune aux deux lycées Gide et Guynemer, travaux qui vont permettre à ces deux établissements d'améliorer les conditions de vie et d'études des lycéens et de renforcer leur rayonnement. La Région a investi 1,5 M€ dans les fouilles lancées en octobre 2016, manifestant ainsi la volonté de mettre tout en œuvre pour préserver et valoriser le patrimoine d'Uzès. Nous nous attachons à préserver le site tout en préparant l'avenir."

Marc Celié, directeur adjoint de l'Inrap situait l'importance de ces fouilles : "Il s'agit du premier chantier de cette envergure qui permet de remonter aux origines de la ville. Mais les travaux sont en cours et les archéologues procèdent par zones, ce qui rend les vestiges difficilement parlants. Mais on ne détruit rien ; certains éléments sont prélevés afin d'être mieux étudiés ; tout est soigneusement relevé avant enfouissement et donnera lieu à une publication détaillée. Sachez que vous vous trouvez au centre d'une ville romaine."

Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès, a profité de cette rencontre pour préciser qu'il souhaitait mettre en valeur la mosaïque romaine découverte sur un site restant à préciser, mais qui pourrait être le futur centre culturel de la communauté de communes. Il a été très heureux que sa demande soit prise en considération. Philippe Cayn, l'archéologue responsable du chantier, a apporté des informations très claires lors des deux arrêts du groupe des visiteurs. D'anciennes carrières auraient servi à des aménagements et à la construction de bâtiments antiques. L'Ucetia romaine jusque-là inconnue se révèle par ‘'une occupation intensive et un habitat dense au tout début de notre ère (Ier et IIe siècles). Mais est relevée également une fréquentation au Ier siècle avant notre ère. C'est le cas de la mosaïque remarquablement conservée, dont le représentant de l'Inrap souligne la rareté, D'une surface de 25 m² , avec au centre une rosace entourée d'un canard, un aigle, un paon et une biche.

Une visite du chantier est prévue pour la population le samedi 1er et le dimanche 2 avril.

Uzès : l’amitié franco-allemande en mode majeur

<figure> Uzès : l’amitié franco-allemande en mode majeur <figcaption class="caption"> Le chœur d’enfants et le chœur adolescents adultes de l'école municipale de musique. </figcaption> </figure>

U n concert de l'école de musique fort apprécié.

Cette année encore, le concert organisé par le comité de jumelage Uzès Schriesheim et l'école municipale de musique d'Uzès, dans le cadre de la semaine franco-allemande a rencontré un grand succès dans  la charmante église de Saint-Maximin qui a accueilli l'édition 2017, avec le soutien du maire, son conseil municipal et l'archiprêtre Carrera.

Au programme, figuraient des œuvres majoritairement françaises ou allemandes, interprétées tantôt à la trompette par Ennio Lelandais, jeune trompettiste de 20 ans qui a fait ses débuts à l'école municipale de musique d'Uzès et s'achemine vers une carrière prometteuse, tantôt au piano par Huyn Chan Kye, talentueux professeur d'accompagnement piano au CRR de Montpellier et tantôt au chant par Luciné Aproyan, professeur de chant à l'école municipale de musique d'Uzès depuis la rentrée.

Le public fut si nombreux que les places assises ont très vite manqué. Il a réservé une véritable ovation à ces talentueux artistes venus partager leur amour pour la musique. Le chœur d'enfants et le chœur adolescents adultes de l'école municipale de musique  ont su également charmer le public, notamment avec leur magnifique interprétation, sous la direction de Luciné Aproyan, de la Sérénade de Schubert  en allemand.

M.Pradier, président et délégué mairie de l'école municipale de musique d'Uzès s'est réjoui de l'engouement suscité par ce concert et de l'excellent travail de Brigitte Lelandais, la directrice.
Cette dernière rappela pour l'occasion que l'objectif de l'école municipale de musique  est à la fois de dispenser un enseignement musical de qualité, de mettre en valeur le travail des élèves et professeurs lors de manifestations publiques, de rayonner dans toute la communauté de communes Pays d'Uzès mais aussi d'accompagner les élèves dans le développement de leur culture musicale au travers de projets variés les amenant à découvrir instruments, compositeurs et œuvres incontournables.

Luc Boisson, maire de Saint-Maximin s'est également félicité d'avoir pu accueillir dans son village, un concert d'une telle qualité. Il espère pouvoir recevoir très prochainement l'orchestre de l'école municipale de musique d'Uzès.

Konzert mit Trompete, Piano und Gesang im Namen der Deutsch-Französischen Freundschaft

Récital de trompette, piano et chant au nom de l'amitié franco-allemande

Mardi 24 Janvier 2017

Dimanche 29 janvier 2017 à 15h30, l'école municipale de musique et le comité de jumelage d'Uzès s'associent pour partager, pour la troisième année, un récital d'exception, interprété par Ennio Lelandais à la trompette, Hyu Chan Kye au piano et Luciné Aproyan au chant avec le chœur et les élèves de chant de l’école de musique. Entrée gratuite.

Ennio Lelandais, 20 ans, jeune Uzétien, trompettiste

Ennio Lelandais, 20 ans, jeune Uzétien, trompettiste

Dimanche 29 janvier 2017 à 15h30 à l’église de Saint Maximin, l'école municipale de musique et le comité de jumelage d'Uzès s'associent pour partager pour la troisième année, un récital d'exception, interprété par Ennio Lelandais à la trompette, Hyu Chan Kye au piano et Luciné Aproyan au chant autour de Georges Enesco, Marcel Bitsch, Frédéric Chopin, Gioachino Rossini, Modeste Moussorgski, José Serrano et Antonio Vilvaldi. Le final de ce concert sera assuré par le chœur et les élèves de chant de l’école municipale de musique.

Ennio Lelandais, 20 ans, jeune Uzétien, trompettiste débute l’apprentissage de la trompette à l’école municipale de musique d’Uzès et poursuit ses études au conservatoire régional de Montpellier. En 2016, il obtient son diplôme d’études musicales (DEM) avec mention très Bien à l’unanimité du jury et le premier prix, dans la catégorie excellence, du 11e Concours de Trompette de l’Isle sur Sorgues. Il joue dans de nombreuses formations et se prépare aux différents concours et au conservatoire national supérieur de Paris en février prochain.
Dimanche, il interprètera son programme de concours, composé de quatre oeuvres.


Luciné Aproyan Da Silva, chanteuse lyrique et professeur de chant à l'école municipale de musique d'Uzès

Luciné Aproyan Da Silva, chanteuse lyrique et professeur de chant à l'école municipale de musique d'Uzès

Luciné Aproyan Da Silva, chanteuse lyrique et professeur de chant. Parallèlement à sa carrière d'interprète, elle donne des cours de technique vocal, de chants lyrique et moderne de tous niveaux à l’école de musique de Clapiers, au centre d'expression artistique et culturel de Montpellier et depuis la rentrée 2016 à l’école municipale de musique d’Uzès où elle dirige les ateliers chœur. Elle obtient le diplôme supérieur de concertiste et professeur de chant au Conservatoire national supérieur, CNSM d'Erevan après une solide formation en chant.

Hyun Chan Kye, né en Corée du sud, après avoir obtenu sa licence de composition à l'université de Séoul, poursuit ses études au conservatoire national supérieur de Paris et de Lyon. Pianiste et compositeur dévoué à la musique religieuse, il a écrit une quinzaine de pièces pour chœur mixte, dont un messe et deux recueils. Depuis 2009, il se consacre à l'écriture d'un triptyque pour petit ensemble et danse.

Ses inspirations musicales viennent souvent de la vitalité chez Vivaldi, du lyrisme soit sobre et simple chez Liszt ou Tchaïkovsky, soit plus complexe chez Schumann ou Scriabine. Lauréat de plusieurs concours tel que le concours Scriabine à Paris, il était pianiste accompagnateur du CNSM de Lyon et du CRD de Belfort. Aujourd’hui, il a rejoint l'équipe pédagogique du conservatoire de Montpellier.

Il interprétera Andante spianato et grande polonaise brillante, op22 en E Majeur de Frédéric Chopin et accompagnera Ennio, Luciné et le chœur de l’Emmu.

Le final de ce récital sera interprété par les chœurs regroupés et les élèves de la classe de l’école municipale de musique d’Uzès qui interpréteront leur premier concert en public avec la Sérénade « Leise flehen meine Lieder » de Schubert, l'Hallelujah de Leonard Cohen, Caresse sur l’océan - extrait des Choristes.
Entrée gratuite. Rendez-vous dimanche 29 janvier 2017 à 15h30 à l'église St Maximin, proche d'Uzès.

Uzès : un dernier adieu à Raymond Goudinoux

R aymond Goudinoux (93 ans) est décédé le 17 août à Nîmes;
ses obsèques auront lieu le lundi 22 août, à 16 h, à la
cathédrale d'Uzès.
Cette annonce laconique masque le respect que lui doit sa ville d'adoption Uzès où il s'est
particulièrement investi durant les trois quarts de siècle où il y a vécu.
Raymond Goudinoux est né le 9 février 1923 à Rians dans le Var. Son parcours militaire lui valut en
2010 pour le 70e anniversaire du début de la deuxième guerre mondiale de recevoir le diplôme
d'honneur d'anciens combattants de ce conflit. A peine démobilisé, il vint à Uzès où il épousa
Pierrette Saladin avec qui il eut en 1950 un fils Régis, qui en fit un grand-père heureux, puis un
arrière-grand-père. Mais Raymond, homme discret s'il en est, parlait peu de cette vie de famille,
comme il n'aimait pas à se glorifier de son implication dans la vie uzétienne, qu'il surprenait l'hiver
en ne revêtant jamais un habit chaud.
Géomètre du cadastre, il s'intéressa à la vie politique, faisant partie dès 1977 du groupe minoritaire
de la municipalité Rancel; en 1983, il est sur la liste gagnante de Jean-Luc Chapon et devient
adjoint délégué aux travaux, ce qui lui permettait de mettre au service de ses concitoyens ses
connaissances du terrain. Il prit la tête du comité de jumelage où sa bonhommie était fort appréciée.
Passionné de football, il ne manquait par un match au stade Louis-Pautex, et même en déplacement,
de l'Entente Sporting Gallia Club dont il fut un président apprécié. Tout cela avec ce sourire
bienveillant qui disait que l'on pouvait compter sur lui. Homme toujours mesuré et clairvoyant, de
dialogue et disponible.
Une pensée émue accompagne cette disparition. Sincères condoléances à Pierrette, sa veuve, son
fils, son épouse et leurs enfants.

Midi libre, 21.08.2016

Uzès/Schriesheim : les échanges entre lycéens français et allemands

Uzès/Schriesheim : échanges linguistiques et culturels fructueux entre lycéens français et allemands

Mardi 14 Juin 2016

Beau temps sur les échanges entre le lycée Charles Gide d'Uzès et le Kurpfalz Gymnasium de Schriesheim. Le comité de Jumelage d'Uzès recevait les lycéens de sa ville jumelle en mairie pour fêter la venue de cette deuxième promotion.

Le comité de jumelage d'Uzès accueille les lycéens allemands de Schriescheim, ville jumelée avec Uzès, aux côtés d'Alain Boyer, proviseur du lycée Gide d'Uzès et des professeurs Le comité de jumelage d'Uzès accueille les lycéens allemands de Schriescheim, ville jumelée avec Uzès, aux côtés d'Alain Boyer, proviseur du lycée Gide d'Uzès et des professeurs "Beau temps sur l'échange entre le lycée Charles Gide d'Uzès et le Kurpfalz Gymnasium de Schriesheim. Il y a deux ans, l'échange entre les deux lycées était relancé. Cette année, ce sont 18 élèves de seconde du Lycée Gide qui ont participé. Après avoir passé une semaine en décembre à Schriesheim, c'était leur tour de recevoir leurs correspondants allemands du 6 au 12 juin 2016"  explique Alain Boyer, proviseur du lycée d'Uzès. 

Gérard Bonneau, président du Comité de jumelage d'Uzès entouré de membres actifs a reçu ce mercredi 8 juin 2016 en mairie les élèves allemands de seconde venus à Uzès pour parfaire l'apprentissage de la langue. Il les a convié au "verre de l'amitié", qui scelle l'union entre les deux communes jumelles, après avoir souligné l'importance de ces échanges pour la commune.


Un séjour linguistique enrichissant

Katja Ewald, du Kurpfalz-Gymnasium et Christian Divry, du lycée Charles Gide, tous deux professeurs d'allemand ou français ont a coeur de porter ensemble ce projet pédagogique.

Katja Ewald, du Kurpfalz-Gymnasium et Christian Divry, du lycée Charles Gide, tous deux professeurs d'allemand ou français ont a coeur de porter ensemble ce projet pédagogique. Katja Ewald, du Kurpfalz-Gymnasium et Christian Divry, du lycée Charles Gide, tous deux professeurs d'allemand ou français ont a coeur de porter ensemble ce projet pédagogique. Pour le professeur français, fort de son expérience passée, "l'objectif était double à la fois culturel autour des traditions, les marchés de Noël allemands, du plus petit au plus grand, ou encore la découverte économique lors de la visite sur place, du plus grand groupe chimique au monde, BASF implanté à Mannheim. Et, à la fois linguistique, grâce aux échanges en allemand qui se concrétisent sur le terrain, en consolidant leur connaissance"  dans les familles d'accueil ou en sorties. Pour les lycéens français et allemands, c'était aussi l'apprentissage de "l'autonomie en groupe par la prise de décisions, l'élaboration du programme ensemble, avec les professeurs en connaissance."
Au programme, pour les jeunes lycéens allemands, la visite d'Uzès et le Pont du Gard, sport, canoë sur le Gardon et culture. Pour fortifier les échanges entre familles, les élèves ont même imaginé une soirée d'adieu au bowling/laser game d'Uzès. Pour Katja Ewald, le projet prend tout son sens et fonctionne à tel point que "les élèves étaient contents de revenir, grâce à la très bonne coopération."

Cette réception dans la cour de la mairie a ravi l'ensemble des lycéens. Le proviseur, Alain Boyer en a profité pour remercier chaleureusement le comité de jumelage et la municipalité pour leur soutien. Ce projet culturel et linguistique, financé également par l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) favorise les échanges individuels ou collectifs à l'étranger. Le proviseur ajoutait"en effet, dès la première sollicitation, le comité de jumelage répondait favorablement et apportait un soutien inconditionnel à ce projet. Au vu de ces réussites, l'appariement Gide - Kurpfalz Gymnasium a de beaux jours devant lui." 

Source :

http://www.uzes.fr

Eine Übersetzung des Textes finden Sie unter der Rubrik "Berichte"

Comité de jumelage : concerts avec l'orchestre de chambre de Schriesheim

Mercredi 25 Mai 2016

Uzès se réjouit de la venue de l’orchestre de chambre de Schriesheim, sa ville jumelle allemande pour la troisième fois. Au programme deux concerts gratuits au Temple et place aux herbes. Venez en profiter.



Venez écouter l’orchestre de chambre de Schriesheim, au Temple, vendredi 27 mai 2016 à 20h et sur la place aux herbes samedi 28 mai 2016 à 17h. Venez écouter l’orchestre de chambre de Schriesheim, au Temple, vendredi 27 mai 2016 à 20h et sur la place aux herbes samedi 28 mai 2016 à 17h. Le comité de jumelage d’Uzès accueille du mercredi 25 au dimanche 29 mai 2016, pour la troisième fois en dix ans, l’orchestre de chambre de Schriesheim, sa ville jumelle allemande.
Deux concerts sont prévus pour célébrer cette venue autour de ce bel ensemble dont

  • un concert classique, au Temple d’Uzès, le vendredi 27 mai 2016 à 20 h.
    L’orchestre de chambre de Schriesheim se produit avec la chorale « Encantarello » A Cœur Joie d’Uzès sous la direction d’Andrew Peggie. Le programme conçu par l’orchestre sera complété par trois « Pater Noster » chantés a cappella et aboutira sur une œuvre commune : le « Te Deum » pour l’impératrice Marie-Thérèse de Joseph Haydn.
     
  • et un « café-concert » sur la place aux herbes, le samedi 28 mai à 17h autour de valses, tangos et rêveries pour violon solo.


Un orchestre reconnu

L'orchestre de chambre de Schriesheim existe depuis bientôt trente ans. Fondé comme ensemble à cordes, il a souvent été agrandi par des instruments à vent, des percussions et il accompagne aussi les chorales de la région métropolitaine Rhin-Neckar, dans des concerts spirituels ou profanes. 

Au cours de ces vingt dernières années, l’orchestre s’est tourné vers la "musique légère". Il réalise une série de « café-concerts » autour de mélodies d’opérettes, de comédies musicales, de valses viennoises et des tangos.

L’orchestre se félicite d’avoir souvent pu engager des solistes professionnels dans ses concerts classiques ou une chanteuse pour les chants d’opéras. Les membres de l’orchestre sont pour la plupart des amateurs rejoints par quelques instrumentistes professionnels. La continuité et le niveau musical important de l’ensemble sont garantis par son premier violon Mirek Jahoda. Depuis 2008, le jeune chef d’orchestre, Christian Weidt dirige l’orchestre avec beaucoup de succès et obtient une belle musicalité de cet ensemble. Venez découvrir cette ambiance musicale sous l'égide du comité de jumelage d'Uzès.

2016: Straßenkunst als Ferienprogramm

Contrat de ville d'Uzès : "Labo de rue" sur le thème de la citoyenneté

Midi libre 23.04.2016

Contrat de ville d'Uzès :  

Une animation proposée aux Amandiers et à Mayac.

Dans le cadre de l'appel à projet 2016 du contrat de ville d'Uzès lancé par la communauté de communes Pays d'Uzès en partenariat avec l'Etat et le Département, des ateliers gratuits en direction des jeunes des quartiers des Amandiers et Mayac autour des cultures urbaines seront proposés sur le thème citoyenneté ''Labo de rue'', par les Petits Débrouillards, Bullshit et le Spot pendant les vacances scolaires du 25 avril au 29 avril 2016.

Deux intervenants spécialisés et un animateur proposeront des activités d'initiation au street art (graff, peinture, dessin, collage..) avec réalisation de fresque ayant pour thème les valeurs de la république et la citoyenneté. La réalisation des fresques se déroulera sur des supports éphémères, de différentes tailles, pouvant être conservés et exposés dans différents lieux à vocation culturelle.
Le Spot, présenté par son coordinateur, est ‘'lieu de développement culturel'' de Nîmes devenu incontournable, car il  centralise toutes les énergies liées aux cultures urbaines.'' Avec l'association Bullshit, il  aborde  Uzès comme ville test.
Les intervenants sont Supocaos, figure emblématique du graffiti nîmois, qui a depuis de nombreuses années, marqué les murs et les esprits et Grumo, un artiste produisant des œuvres ayant pour thème ‘'l'enfermement sous toutes ses formes" dont la sculpture permet de renforcer son travail initial et de lui apporter un nouveau souffle.

Les Petits Débrouillards qui sont intervenus à Uzès en 2015 dans le cadre du contrat de ville ont pour but de faire découvrir la science en s'amusant, afin de créer une relation durable entre l'enfant et la culture scientifique. Ils reviennent avec pour objectif l'illusion optique en lien avec la proposition artistique de l'association Bullshit.
Cultiver le plaisir de comprendre, d'échanger, de s'exprimer et de débattre.

Donner à l'enfant le goût de la démarche scientifique, faite de curiosité, de recherche de vérité, de liberté et d'initiative; démarche qui se veut expérimentale, se référant au quotidien, invitant à prendre conscience de la portée et des limites de ses propres affirmations; une démarche autorisant à tout remettre en question, faite de doute, d'ouverture et de générosité. Tels sont les principes qui unissent les acteurs du réseau; Du 25 au 27 avril, aux Amandiers (centre du quartier); les 28 et 29 avril à Mayac, en haut de l'avenue Claude-Monet

2016: Boule Uzètienne: un premier concours de qualité

Midi libre: 08.04.2016

Boule Uzétienne : un premier concours de qualité

Boule Uzétienne : un premier concours de qualité  Les gagnants du ChallengePouget

BU

Soixantes équipes participaient au challenge Pouget

Pour marquer le début de la saison, le vendredi 1er avril,  la Boule Uzétienne a eu le plaisir et l'honneur d'organiser le challenge Pouget  proposé par le fils Pouget en souvenir de celui qui fut, non seulement  un employé modèle  à l'Hôpital Général, mais aussi  un joueur de pétanque très apprécié à la Boule Uzétienne. Ce  premier concours  triplettes  montées a tenu toutes ses promesses, tant par le nombre d'équipes présentes  (60) que par la qualité de nombreux  joueurs venus du département et  du  Vaucluse.

Le président Jean-Michel  Banuls et le bureau de la Boule Uzétienne ont assuré une organisation sans faille de ce concours qui se déroulait en présence du comité de pétanque du Gard. Les spectateurs ravis ont pu voir évoluer le nouveau champion du monde junior Louis Molinas, dit Tyson, mais aussi les deux équipes finalistes uzétiennes  : au concours A :  Christophe Sorbier, René Souchon et Benjamin Zaphini ;  au concours B  : Thierry Pouget, Aziz El Atrouss et Kedairia.

La Boule Uzetienne  commence sa saison  avec les championnats interclubs :  féminins, vétérans 2 équipes, seniors 2 équipes, coupe du comité, plus les qualificatifs toute catégories. Le président se félicite de constater l'engouement et la motivation des joueurs licenciés.

 

 

2016: l'assemblée générale du comité de jumelage et le Mathaisemarkt

Midi Libre, 16.3.2016
Jumelage à Uzès : le souvenir vivace de la fête du vin à Schriesheim



Le groupe du Petit Chaperon Rouge à Schriesheim, avec à gauche Brigitte Lelandais.

L e comité de jumelage présidé par Gérard Bonneau, avec à ses côtés le secrétaire Muriel Bonneau et Brigitte Lelandais, a tenu son assemblée générale jeudi 10 mars, à la mairie, salon, Racine, en présence d'une trentaine de membres.

Après un compte rendu détaillé des activités 2015, un fort imagé récit de la fête de Mathaisemarkt a animé la séance..
Le premier week-end de mars se tient à Schriesheim chaque année le marché bien connu et populaire Schriesheimer Mathaise qui est le premier festival du vin majeur de printemps sur la route de montagne. Une délégation uzétienne avec à sa tête le maire Jean-Luc Chapon y a participé du 5 au 9 mars. Le terrain de foire s'était  transformé en un parc d'attractions avec des manèges pour tous les âges. Un  marché aux puces occupait les rues de la vieille ville avec  des étals joliment  décorés. Les tavernes offraient un programme musical coloré et invitaient les visiteurs à un rassemblement avec un verre de vin. Le marché Mathaise comportait un grand programme, avec une variété d'événements gratuits pour tous les âges et tous les goûts avec notamment  les athlètes du Mathaise, un match de boxe, un défilé de mode, un  concours de fanfare et pour les seniors le "Vieux brunch ".

Les points culminants de marché Mathaise était le  couronnement de la reine du vin et de ses princesses et la reconstitution historique. Par ailleurs, une exposition d'art, organisée par le Cercle culturel de Schriesheim se tenait dans la caserne des pompiers qui accueillirent un groupe de pompiers uzétiens venus finaliser leur jumelage.
Pour terminer, dimanche 6 mars, un grand défilé réunissait  toutes les associations sur le thème des contes. Le comité de jumelage allemand avait choisi le "Petit Chaperon Rouge", avec une distribution,tout au long du parcours, de vin rouge d'Uzès.

2015: Jumelage - des échanges linguistiques entre lycéens uzétiens et allemands

 

Midi Libre, 19/06/2015

Depuis plus de trente ans, Uzès est jumelée avec la ville allemande de Schriesheim.

Dans ce cadre, le lycée Charles-Gide vient de relancer les échanges scolaires avec la ville jumelle, soutenues par la Ville d'Uzès. A son tour, après s'être déplacé outre Rhin en décembre 2014, il accueillait le 10 juin  un groupe scolaire allemand..
Après la découverte de Nîmes, une visite de la ville, les 24 jeunes allemands ont été reçus en mairie par Gérard Bonneau, président du comité de jumelage d'Uzès, plusieurs élus municipaux ainsi que la directrice de l'école de musique d'Uzès, dans la salle des mariages, pour leur présenter les missions d'une mairie, le rôle des élus et échanger autour des animations et activités qui lient les deux villes jumelles. "Il ne manquait plus que la relance de l'échange entre les scolaires,  pour les générations actuelles et futures " rappelait Gérard Bonneau avant d'inviter à prendre  "un petit verre de l'amitié" pour sceller cette nouvelle entente.
A leur tour, les élèves allemands ont offert au président, plusieurs présents en guise de remerciements typiques de la région dont des bouteilles de vin, un livre sur Schriesheim en images et entièrement écrit par eux. L'ensemble des discours et les échanges ont été traduit par le professeur allemand, Katja Ewald, professeur de français et d'allemand du collège-lycée Kurpfalz Gymnasium.
Lors de leur visite, les lycéens uzétiens ont découvert le système scolaire allemand, les visites touristiques, et les traditionnels marchés de Noël, avec la fabrication des gâteaux typiques allemand. A leur tour, les jeunes allemands ont découvert la ville d'Uzès, le charme de la cité ducale et des ses environs, Nîmes, le Pont du Gard, la Camargue, Aigues-Mortes, le Grau-du-Roi, lors de leur séjour en France, d'une durée de six jours. Une soirée d'adieu préparée par les familles françaises achevait ce périple par un moment convivial.
Christian Divry, professeur d'allemand à Uzès et son épouse, également professeur au collège Trintignant ont imaginé ce projet avec les lycéens français "un groupe a très vite fonctionné de manière homogène". L'an prochain, ils l'ouvriront  aux collégiens  Redounet sous cette forme. Pour les lycéens de Charles-Gide, ils imaginent une nouvelle formule, partir seul, un mois en famille d'accueil sur la base du volontariat. De belles perspectives au programme.

2015: assemblée générale, commité d'Uzès

Comité de jumelage: Une année marquée par le 30e anniversaire

Midi Libre, 26/01/2015


Muriel Bonneau et Gérard Bonneau.

Le comité de jumelage présidé par Gérard Bonneau a tenu son assemblée générale mardi 20 janvier, à la mairie, en présence de 33 adhérents ce qui était suffisant pour avoir le quorum.

La secrétaire Muriel Bonneau présentait un compte rendu d'activités fort détaillés où prenait une large place le 30e anniversaire du jumelage allemand. A Schriesheim, avec dans un premier temps en janvier un premier voyage outre Rhin pour les 1250 années d'existence de la ville jumelle, puis fin mai début juin, visites du «Luisenpark» de Mannheim, repas de fête à la cave coopérative, visite de Heidelberg et Weinheim.... A Uzès, le retour s'est fêté le 3 octobre, avec inauguration d'une stèle au passage de Schriesheim, visites du Musée, axée sur les grands personnages d'Uzès, de cinq ateliers du Lycée Guynemer accompagné par M. Leprêtre, membre du Conseil d'administration du comité de jumelage qui a assuré aussi la traduction, de l'Atelier du café à Pont des Charrettes, repas de fête avec animation musicale, à midi, le duo Manu Tosa, le soir, le jazz band ''The Swingers'' (école municipale de musique), remises de cadeau, notamment au borgmestre une poterie d'Uzès portant les écussons des deux villes et à Horst Schütze, ancien président à l'initiative du jumelage, un jeu de trois boules de pétanque. Il est de coutume en effet que, chaque lundi soir, le comité de jumelage allemand se retrouve devant la mairie de Schriesheim, sur la place d'Uzès, pour disputer une partie de pétanque. ...
L'année écoulée a également été marqués par la reprise des échanges scolaires avec notamment un séjour à Schriesheim d'une semaine, d'élèves du Lycée Charles Gide, avant les vacances de Nôël.
Le rapport financier par la trésorière Yvette Méric fait apparaitre l'investissement (9569€) consacré aux cérémonies du 30e anniversaire, mais laisse cependant un en caisse de 18 745€ qui permettent d'envisager sereinement les manifestations à venir.
En 2015, le comité va effectivement accueillir une délégation la ville jumelle polonaise Paczkow. Les échanges inter scolaires seront encouragés et des voyages sont prévus en Allemagne.
L'innovation viendra d'un cycle de conférences sur l'Allemagne, bimestrielles ou mensuelles, dont l'organisation est confiée à M.Leprêtre qui connaît fort bien ce pays où il a longtemps vécu.

Octobre 2014-30 ans de Jumelage

"Midi Libre", 8 octobre 2014

Jumelage Uzès-Schriesheim : une journée de fête pour un 30e anniversaire

Autour de la borne venue de Schriesheim, Jean-Luc Chapon, Hans Höfer et Miss Liena.

L e 3 août 1984, dans la cour de l'hôtel de ville, en se jumelant, Uzès et Schriesheim souhaitaient créer une union pour « un échange d'amitié qui permette à leurs concitoyens de vivre dans la paix et le respect mutuel... » Ce qui les a guidées, c'est le désir de voir les habitants des deux communes et en particulier la jeunesse, resserrer dans un esprit de liberté, les liens d'amitié entre leurs deux peuples par des rencontres culturelles, sportives, amicales et personnelles et approfondir l'idée de l'amitié européenne.

30 ans après le message est le même pour Jean-Luc Chapon, maire d'Uzès, qui avait invité la population à participer, vendredi 3 octobre, à la fête du cinquantenaire de jumelage, et par le bourgmestre allemand Hans Hôfer, qui était accompagné par une délégation de 90 de ses concitoyens, dont la charmante Liena, reine du vin 2014.
Dans un premier temps fut installé dans le passage de Schriesheim qui relie l'avenue Jean Jaurès au parking des Cordeliers, un bloc de granit portant l'inscription ''Schriescheim 860 km'' offerte par la ville jumelle.

Les discours furent brefs, mais les autorités allaient dans ce domaine se rattraper l'après midi sur la place aux Herbes où se tenait une démonstration-animation de danses sévillanes et où eut lieu la cérémonie d'anniversaire. L'occasion fut offerte à Jean-Luc Chapon de rappeler son meilleur souvenir de ce jumelage, les taureaux amenés à Schriesheim par le club taurin de l'Uzège, et son plus mauvais souvenir, la partie de pétanque qu'il a perdu en 2004 face à Peter Rielh, le bourgmestre de l'époque.
Plus sérieux, Hans Höfer situa ce jumelage comme contribuant à ''la stabilité de l'Europe de demain'' et Gérard Bonneau, président uzétien du jumelage, conclut les discours en invitant à une réflexion concernant des échanges entre les jeunes des deux villes afin d'assurer la pérennisation de cette démarche.

Le soir, plus de 250 personnes participaient dans la salle polyvalent au repas de fête préparé par un traiteuret animé par Les Swingers, le jazz-band des professeurs de l'école municipale de musique. Ce fut l'occasion d'un échange de cadeaux. Celui de la ville d'Uzès consiste en une énorme vase d'Anduze portant les armoiries des deux villes, appelé à être installé dans le hall d'entrée du Rathaus (mairie) de Schriesheim.

Juin2014: Comité de Jumelage d'Uzès : vers un partenariat avec une ville anglaise

Gérard Bonneau, Brigitte Lelandais, Muriel Bonneau, Jean-Louis Leprêtre, Claude Pujolas.

Midi Libre, en juin 2014:
L
e comité de jumelage a tenu son assemblée générale lundi 16 juin à la mairie, salon Racine.

 Son président Gérard Bonneau a présenté un rapide compte rendu des activités de l'année écoulé, essentiellement en direction de Schriesheim, avec des échanges scolaires,  une animation (fête à la vallée de l'Eure) et des voyages, notamment pour la fête de Mathaisemarkt.

Le jumelage avec Schriesheim ayant été créé en 1984, il s'agit en 2014 de fêter ce trentième anniversaire en octobre. Brigitte Lelandais, Gérard Bonneau et Jean-Louis Leprêtre ont évoqué les animations qui pourraient être mises en place : dégustation de produits du terroir, visites; musique, soiré festives sur la place aux Herbes avec les Uzétiens... Rien de bien original !

La nouveauté annoncée pour l'année en cours est la création d'un jumelage avec une ville anglaise. Cindy Piette et Eric Redon, conseillers municipaux, sont chargés de la mise en place de ce partenariat.

Le comité de jumelage se donnait alors un nouveau bureau: président, Gérard Bonneau (Conseiller municipal); vice-présidents, Cindy Piette (Conseillère municipale) et Claude Pujolas ; secrétaire, Muriel Bonneau (Conseillère municipale) ; secrétaire-adjointe, Marie-Hélène Neumann ; trésorière, Yvette Meric; trésorier-adjoint, Gilbert Odouard.

Mai 2013 /Jumelage: un séjour d'échange professionnel avec Schriesheim

Source: Midi Libre2013

Midi Libre, 15 mai 2013

Le comité de jumelage présidé par Gérard Bonneau, avec à ses côtés Jean-Louis Leprêtre, dont la connaissance de la langue et de l'Allemagne sont en la circonstance bien utiles, reçoit pendant trois jours, du lundi 13 au mercredi 15 mai, une délégation d'employés de la mairie de Schriesheim afin de les familiariser avec les services municipaux uzétiens.
Dans un premier temps, une matinée technique, marchés publics et urbanisme animée par Mmes Maraval, directrice des services techniques communaux, Pakluska, directrice du service urbanisme, et M.Viala, chargé des marchés publics, était proposée, avec la participation d'une traductrice Mme Stoll,  au groupe après un petit déjeuner d'accueil honoré de la présence du maire.
Mardi, était abordée l'administration générale, culturelle et sociale avec Mmes Lelong (social), Moreau (patrimoine), Olmière (archives) et Auberlet (médiathèque).
Aujourdhui, les visiteurs allemands abordent le thème du développement économique , à la maison de l'intercommunalité, avec M.Vieu, directeur de la communauté de communes Pays d'Uzès.
La délégation qui a bénéficié de ses après midis pour faire un peu de tourisme, ne pouvait quitter Uzès sans une visite du marché des producteurs qui se teint sur la place aux Herbes.

2013:Comité de jumelage: de sympathiqes retrouvailles autour d'une choucroute

Midi Libre, 22/02/2013

Gérard Bonneau, le président du comité de jumelage avec la ville allemande de Schriesheim et avec Paczkow en Pologne, après une assemblée générale qui a permis, samedi 16 février à la mairie, de relater les différents événements de l'année écoulée et de préciser un bilan financier positif, organisait une soirée dans la salle polyvalente. Une soirée couronnée d'un succès encourageant. Cent vingt convives ont en effet apprécié la choucroute et se sont attardés jusque tard dans nuit grâce à une animation musicale variée a fait le plaisir des amateurs de danse. Adhésion au comité de jumelage auprès de Giséle Herlemann. Tarif : 15 € par personne, 25 € par couple.

Midi Libre: Un beau voyage à Schriesheim en Allemagne (12/03/12)

Devant le Chateau d'Heidelberg

Après une assemblée générale constatant un relâchement dans les échanges et prônant un rapprochement, une délégation du comité du jumelage d'Uzès s'est rendue du vendredi 2 au mardi 6 mars, à Schriesheim pour participer à la fête de Mathaisemarkt, au cours de laquelle Saint Mathias coupe la glace pour annoncer le printemps L'accueil par les élus,les membres du comité allemand et les responsables d'association, a été, comme d'habitude, chaleureux.

Après le vernissage chez les pompiers d'une exposition d'affiches peintes traitant de l'environnement et de l'écologie, les Uzétiens assistèrent, sous un immense chapiteau, au couronnement de la reine du Vin et de ses deux dauphines, complété d'un spectacle de fanfares et de chanteurs.

Le lendemain étaient organisés une course à pied pour adultes et enfants et un gala de boxe.
La délégation  prit son repas dans un restaurant Hirsch (Le cerf) où leur table état décorée aux couleurs de la France et au mur accroché un drapeau tricolore français.

Le dimanche se tenait un défilé de chars dans cette petite ville de la dimension d'Uzès, où des milliers de spectateurs s'étaient amassés le long des rues. Dans cette véritable fiesta, les Uzétiens ont offert des bonbons Haribo aux enfants et du vin aux adultes.

Le dernier jour était consacré à un déplacement en tramway à Heidelberg où était proposée la visite du musée de la pharmacie. Il s'agit d'une collection unique et la plus vaste du pays en son genre qui permet de découvrir l'histoire souvent bizarre de la médecine, du Moyen Âge au XIXe siècle.
S'ensuivit la visite du château d'Heidelberg et des terrasses qui dominent le Neckar et les toits de la vieille ville.

« Heidelberg, explique Gérard Bonneau, président du comité, est une ville qui a réussi à conserver son patrimoine  historique sans perdre contact avec le  développement économique moderne et avec les dernières innovations scientifiques.. J'ai profité de ce voyage pour rencontrer diverses personnalités sportives et associatives pour établir de nouvelles relations et procéder à  des échanges fructueux. »
Gageons qu'un programme d'échanges entre Uzès et Schriesheim va pouvoir être réactualisé:

Publié dans  Midi Libre le 12/03/2012

Le Républicain d'UZES, publié le 15/3/12

Jumelage: un comité local en quête d'identité (28/02/12)

Foto: Midi Libre

 

Les comités de jumelage n'ont plus le vent en poupe. C'est le cas de celui d'Uzès avec Schriesheim (Allemagne) et Paczkow (Pologne). Situation qui lui permet de présenter un bilan comptable inhabituel avec un encaisse de 17 000 euros dû aux voyages budgétisés qui n'ont pu avoir lieu en 2011.
Cette désaffection, due en partie au désintérêt des élus et au peu d'attrait d'un voyage collectif en terre étrangère, est illustrée par l'assemblée générale qui s'est tenue samedi dernier, dans la salle du conseil de la mairie: il y avait peu de monde et le dîner prévu dans la salle polyvalente a dû être annulé par manque de convives, alors qu'il a tout juste un an, il rassemblait 80 personnes.
Le président Gérard Bonneau, face à cette situation, essaie de réagir en annonçant une journée grillades qui sera organisée le 15 juin, à la vallée de l'Eure, et en prévoyant un déplacement en grand car en septembre, à Schriesheim ; celui 2 mars est maintenu mais avec un petit véhicule.
Le rapport moral du secrétaire Christian Mousset est sans équivoque : « L'activité du comité de jumelage n'a pas été à la hauteur de nos espérances. En effet, peu de nouvelles adhésions ont été enregistrées et un certain nombre n'a pas été renouvelé. Enfin, les activités proposées ont peu attiré nos adhérents.»
Le nouveau président du comité de jumelage de Schrisheim et une délégation d'élus seront reçus à Uzès pendant le week-end de Pentecôte. Ce sera l'occasion de renouer des liens plus étroits et d'essayer de mettre en place des échanges qui fonctionnent dans les deux sens.

Publié dans "Midi Libre", 28/02/2012